AssuranceCyber risques et fraudes

le contrat d’assurance Cyber Criminalité vise à couvrir : votre responsabilité si le vol des données qui vous ont été confiées crée un dommage à un tiers, et vos propres dommages matériels et financiers subis suite à une attaque menée par l’utilisation des nouvelles technologies de la communication et de l’information.

Le saviez-vous ?

55% des entreprises françaises ont été victimes d’une fraude au cours des 24 derniers mois !

ASSURANCE CYBERCRIMINALITE ET FRAUDE

UN RISQUE SOUS ESTIME POUR VOS ENTREPRISES

cybercriminalité les chiffres parlent d’eux-mêmes mais le réflexe de se protéger est encore trop rare :

  • Plus d’une entreprise sur 2 est victime de fraude en France au cours des deux dernières années
  • 44% des entreprises Françaises craignent à l’avenir un acte de cybercriminalité (www.pwc.fr/enquetefraude2014)

Notre expertise

Les phénomènes couverts :

  • Une atteinte au système d’information (malveillance, virus, utilisation non autorisée des systèmes et du réseau suite au vol des identifiants et mots de passe, erreur humaine, carence du prestataire informatique d’infogérance)
  • Un déni de service
  • Une perte ou vol d’un élément du système d’information
  • Une procédure réglementaire relative à la protection des données personnelles
  • Une tentative d’extorsion informatique La fraude, qui, même si elle est réalisée par l’utilisation des nouvelles technologies, n’est généralement pas incluse d’office dans le produit d’assurance contre la cybercriminalité. Elle peut néanmoins être couverte à titre optionnel après une étude spécifique.

Astuce utile

Avant de souscrire l’ensemble de ces garanties, vérifiez (ou demandez nous de le faire) si certaines d’entre-elles ne sont pas incluses (et avec quelles limites d’indemnisation ?) dans les polices d’assurance que vous possédez déjà :

votre assurance dommages aux biens peut prévoir d'indemniser les pertes de chiffres d'affaires et autres dommages matériels après une cyberattaque mais de manière très limitative, votre contrat de responsabilité civile peut comporter une clause couvrant les coûts des réclamations après une cyberattaque, votre police « fraude » peut inclure aussi les fraudes informatiques ou via les réseaux sociaux par exemple.

Toutefois, ces risques liés à l'informatique et leurs conséquences, sont la plupart du temps exclus des polices d'assurance plus générales, cet aspect de votre sécurité étant plus rarement cité.

Les frais et dépenses garantis :

1- Le coût de la réparation du dommage créé au tiers suite à la reconnaissance de votre responsabilité :

  • Lorsque des données dont vous aviez la garde ont été volées ou détournées, utilisées frauduleusement par un pirate, créant un préjudice au propriétaire desdites données qui vous en demande la réparation.
  • Lorsque vous êtes dans l’obligation de rechercher la nature précise des données subtilisées pour en informer les propriétaires (Aux Etats-Unis le fait d'avertir la puissance publique et les victimes potentielles est obligatoire pour toutes les entreprises victimes d’une attaque informatique ;dans les pays de l'Union européenne, la notification obligatoire n’est encore qu’au stade de projet).

 

2- Le coût des dommages que la cyberattaque a engendré :

  • L’intervention d'une société spécialisée pour réparer la faille à l’origine du sinistre.
  • Les frais de restauration des données perdues.
  • Les frais de remise en ligne du site internet endommagé.
  • La perte d’exploitation consécutive à une cyber attaque (perte de marge brute).
  • Les honoraires d’une agence qui vous assisterait dans l’élaboration d’un plan de communication destiné à réhabiliter l’image de l’entreprise auprès de ses parties prenantes (clients/fournisseurs, actionnaires) …
  • Dans certains cas, le montant de la rançon qui serait éventuellement exigé par le pirate qui aurait développé un crypto virus
  • Les réparations ou le remplacement des matériels qui auraient été « physiquement » endommagés
cyber-sec

Pourquoi choisir Motillon Assurances

 

Spécialiste en matière de cybercriminalité, notre cabinet a sélectionné des sociétés partenaires pour évaluer la prise en compte des risques propres à votre secteur d’activité, à votre organisation et la qualité des protections mises en oeuvre :

  • Société de conseil en sécurité informatique (pour évaluer la qualité technique de vos protections),
  • Avocats (pour sensibiliser votre personnel et formaliser les responsabilités dans l’entreprise, vérifier les couvertures dont vous bénéficiez au travers des contrats d’assurance déjà en vigueur dans l’entreprise),
  • cabinets d’audit et de commissariat aux comptes (pour auditer l’application effective des procédures en place, vous assister dans le chiffrage d’un sinistre potentiel).
  • Une sélection de trois assureurs ayant construit une véritable expertise dans le domaine, afin de bénéficier, au-délà des garanties exprimées en €, de la qualité de leurs réseau d’experts partenaires en cas de sinistre (agence de communication de crise, juristes et huissiers spécialisés, etc…).
    En matière de cybercriminalité, domaine de couverture « nouveau », l’expérience de l’assureur et du réseau d’expert (avocats en propriété intellectuelle et droit des nouvelles technologies, conseil en gestion de crise, huissier habilité et compétent en matière informatique et internet, ingénieurs informaticiens) sont déterminants en cas de sinistre.
  • Cette démarche nous permet de réaliser des préconisations et de vous fournir des solutions qui, mises en œuvre, permettront de diminuer le coût de vos couvertures d’assurance et d’optimiser votre indemnité, que votre société se situe dans la Vienne (86), ou ailleurs en France métropolitaine.